Pour obtenir une bonne qualité de toison et pour le bien-être de l’animal nous recommandons d’effectuer une tonte toutes les années, d’éviter les fausses coupes, d’isoler la première qualité de la 2è et de la 3ème. Pour le confort de l’animal et du tondeur, j’utilise une table de tonte conçue et fabriquée entièrement par mon mari. Avec cette méthode les aides tondeur ne ressentent plus de douleurs, sont moins fatigués ainsi que le tondeur qui est à bonne hauteur.

Tondeur professionnel

Vous avez la possibilité de faire appel à un tondeur professionnel. Il y en a plusieurs qui passent dans toute la France. Il est conseillé de le contacter début février pour qu’il puisse vous inscrire dans son planning.

Avant la tonte

Pour vous aider, avant la tonte passer une étrille plastique sur votre alpaga ou un souffleur si votre protégé ne stress pas !

Pré-tri

Préparez 3 sacs en papier pour chacune des qualités : I, II, III, etc.., en y inscrivant la couleur et s’il s’agit de la première tonte d’un jeune animal. Si vous n’êtes pas sûr d’une couleur, prenez la palette existante. Chaque partie sera stockée séparément. Vérifiez qu’il n’y ait pas de poils brun ou noir dans une toison blanche.

Le stockage de vos toisons

Les mettre dans un endroit sec, une pièce aérée, éviter les sacs plastique (moisissure). Ajouter un anti-mites dans vos sacs papier.  Vous pourrez la garder 3 années dans ces conditions avant de la faire transformer.

La transformation de vos toisons

Vous avez la possibilité de le faire artisanalement, en coopérative avec votre association ou en mini-mills mais il faudra impérativement ôter tous les débris végétaux.

BON COURAGE